IMPLANTOLOGIE

Définition :

Lisez attentivement ce document qui vous aidera à mieux comprendre votre traitement.

Le bilan radiologique qui vous a été demandé permet de juger de ta quantité d 'os disponible  pour la pose des implants et des possibilités  prothétiques.

Les implants actuels sont réalisés en titane, métal dont une des propriétés est la parfaite compatibilité avec l'os et les autres tissus buccaux.

 Ce métal utilisé depuis de nombreuses années en implantologie dentaire, l'est aussi dans la chirurgie orthopédique ( broches, prothèses de hanches, etc..)
 

L'intervention de la mise en place des implants n'est pas un acte traumatisant se déroule en générale sans aucun problème au cabinet dentaire. Une simple anesthésie locale est suffisante et donne un confort opératoire parfait. Les suites opératoires sont minimes. Un odème peut apparaître    durant quelques jours mais peu ou pas de douleurs sont perceptibles est peuvent facilement être maîtrisées grâce à un antalgique ( médicament anti-douteur).
La couverture antibiotique  prescrite par sécurité est indispensable.

Les fils sutures ont retirés au bout de huit à dix jours.

Les implants une fois positionnés vont être laissés" en nourrice"sous la gencive pendant  4 mois environ.

 Après ce délai une légère anesthésie est pratiquée afin de dégager le collet de l'implant et adapter la prothèse vissée ou scellée.

Cette opération est plus bénigne que la première et ne donne en général aucune suite.

Une parfaite coaptation entre l'implant et l'os est obtenue avec un taux de succès de 95 %,

toutefois, statistiquement dans 3 à 5 % des cas, une ostéointégration imparfaite peut aboutir à un échec.

Dans ce cas, on peut être amené à déposer l'implant comme une simple extraction dentaire; un nouvel implant pourra être replacé 8 semaines plus tard, sans frais supplémentaires.

 

Santeo vous propose certaines fomules avec un forfait pour les implants renseignez-vous au 0800 300 642 Nvert ( appel gratuit depuis un poste fixe )

Voici les étapes de la pose de mon implant ( F.C )

Après avoir vécu 3 années avec 2 molaires en moins sur la partie du bas à droite, j'ai enfin franchi le pas, je me suis rendu chez le dentiste, et nous avons discuté de l'intérêt de la pose d'un implant dans mon cas.

Très franchement, j'avais assez peur de cette intervention et de son coût !
Mais le manque de molaire devenait gênant à la longue et me voici enfin décidé.

Je vais vous décrire les étapes traversées :

- retrait de la molaire résiduelle et de la racine de l'os, en effet la  pose d'un implant nécessite un terrain propre !

- Après cette intervention, il a fallu attendre 3 mois, le temps que l'os se reconstitue,

- durant cette période, j'ai fait une radio panoramique, cela permet au dentiste de vérifier la faisabilité pour la pose des deux d'implants .

- une fois cette étape validée, le dentiste a fait fabriquer par son prothésiste un guide, c'est une sorte de gouttière en plastique qui recouvre la partie du bas des dents.
Cet appareil aidera le dentiste lors de l'intervention.

Avec ce guide, j'ai été faire un scanner, afin de vérifier si l'épaisseur de l'os, permet la mise en place d'un implant.

Le radiologue m'a indiqué que c'était possible dans mon cas, et j'ai donc remis le résultat au dentiste, qui a confirmé.

Le jour J, arrive enfin me voici chez le dentiste, qui pour l'occasion a recouvert le mobilier de son cabinet d'un tissu bleu, il porté des couvres chaussures... enfin tout l'accoutrement d'un chirurgien.

Il a anesthésié la partie à opérée, ouvert la gencive, percé deux trous dans l'os, posé les deux implants, et enfin sutura l'ensemble.

Je n'ai pas souffert pendant l'intervention, j'ai eu par la suite de petits lancements, mais rien de méchant, j'ai eu a prendre des antibiotiques, et des anti douleur.

Je suis actuellement dans la phase d'attente, en effet le dentiste doit attendre que l'implant se fixe avec l'os entre ( de 4 à 6 mois )

Nous sommes en oct 2008, avec un peu de retard je me rends chez mon dentiste, il ouvre la gencive, et surprise constate, que dans mon cas l'os a recouvert une partie de l'implant !!!
Chose assez rare d'après lui, je lui demande c'est grave docteur ? en plaisantant, et il me répond, " il va falloir creuser un peu....
(Mon cas est rare, en principe tout va bien, ou bien c'est le contraire, l'os n'a pas assez repoussé...)

Bon c'est reparti.... ouvrez la bouche et avec son instrument il retire la partie de l'os qui recouvre l'implant. Cette phase a été très difficile moralement pour moi, voilà c'est enfin fini l'implant est de nouveau visible.
Il va pouvoir vissé la couronne dessus et voilà c'est fini !!!

Nous sommes en janvier 2010
Rien à signaler, comme c'est bon d'avoir des dents...



Votre avis nous intéresse, vous pouvez nous écrire et commenter cet article Au lexique mutuelle & assurance santé